ADEME Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie

L'ADEME en Bretagne

Energies et matières renouvelables

Solaire thermique

Les solutions solaires thermiques (conversion du rayonnement solaire en chaleur), qu’elles soient individuelles (production d’eau chaude sanitaire ou production combinée de chauffage et d’eau chaude), collectives (nécessitent une maîtrise d’œuvre compétente, des professionnels rigoureux et, a minima, un contrat de maintenance pour garantir la rentabilité du projet) ou sur réseau de chaleur (l’avenir de la filière), présentent un dispositif qui prend le relais lorsque l’énergie solaire ne peut assurer la totalité des besoins (pendant l’hiver, en mi-saison ou lors d’une longue période de mauvais temps).

En France, la production du solaire thermique n’a pas dépassé les 30 ktep jusqu’en 2000. Pendant la décennie suivante, elle a fortement progressé, de plus de 20 % pour certaines années. Depuis 2008-2009, la production croît à un rythme régulier, mais moins soutenu. En 2014, elle s’élève à 159 ktep, dont 61 % sont produits en métropole. Ainsi, en 2014, le parc solaire thermique français couvre une surface de 2,897 millions de m² dont 75 % en métropole.

Sources : chiffres clés des énergies renouvelables, décembre 2015, Commissariat général au développement durable

Contexte régional et chiffres clés

Le Grenelle de l’environnement a fixé un objectif national de production pour le secteur du solaire thermique collectif à 110 ktep à l’horizon 2020 soit 1 280 GWh. On nomme ici « solaire thermique collectif » l’ensemble des installations solaire thermiques permettant la production d’eau chaude pour les logements collectifs, les bâtiments tertiaires et les process industriels et agricoles. Dans le cadre des travaux de réalisation du Schéma régional climat air énergie (SRCAE), l’objectif à 2020 pour le solaire thermique en Bretagne a été fixé entre 73 et 140 GWh. Pour se faire, il faudrait :

  • que 40 % à 80 % des logements neufs individuels et 20 % à 50 % des logements neufs collectifs soient équipés en solaire thermique ;
  • que 5 % à 40 % des constructions tertiaires soient équipées ;
  • que 4 % à 9 % des logements existants individuels et 0,1 % à 0,3 % des logements existants collectifs soient équipés en solaire thermique ;
  • que 0,2 % à 0,3 % des constructions tertiaires soient équipées.

On estime que 46 200 m² de panneaux solaires sont installés en Bretagne à fin 2014, dont 85 % chez les particuliers. Les installations ont produits environ 14 GWh de chaleur en 2014 (+ 2 % par rapport à 2013), soit 0,2 % de la production d’énergie renouvelable bretonne.

Source chiffres clés de l’énergie, édition 2016, Observatoire de l’énergie et des gaz à effet de serre en Bretagne

Action régionale

L’objectif à 2020 est ambitieux, il ne pourra pas être atteint sans une politique volontaire de l’ensemble des partenaires de la filière : les professionnels, les maîtres d’ouvrage publics et privés, les institutionnels. Afin de l’atteindre, l’État, le conseil régional et l’ADEME Bretagne souhaitent dynamiser le marché du solaire collectif en participant à l’amélioration de la qualité des installations. Pour cela, il a été notamment mis en place un accompagnement et de la sensibilisation des futurs porteurs de projets sous la forme d’une assistance à maitrise d’ouvrage permettant de valider les choix techniques et financiers.

Par ailleurs, afin de permettre un développement important du solaire thermique collectif (résidentiel, tertiaire ou industriel), l’ADEME a été dotée du Fonds Chaleur.
À travers les appels à projets Solaire thermique lancés régulièrement par l'ADEME Bretagne (rendez-vous sur notre page appels à projets pour être informé des appels en cours), le Fonds Chaleur permet d’aider les installations solaires thermiques collectives les plus performantes.