ADEME Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie

L'ADEME en Bretagne

Transports

Contexte régional

Le secteur des transports ne peut se concevoir comme un secteur homogène, les leviers d’action portant à la fois :

  • sur l’aménagement du territoire et l’urbanisme (implantation des activités, développement urbain) ;
  • sur le développement de modes de déplacements alternatifs et de solutions de mobilités innovantes ;
  • sur l’optimisation du transport routier de marchandises et le report modal ;
  • sur le développement de nouveaux modes de propulsion des véhicules et de mesures pour faciliter leur usage ;
  • sur les comportements, pour le développement des déplacements et transports multimodaux et un usage raisonné des véhicules ;

Les transports sont un vecteur important de développement durable, par les enjeux économiques, sociaux et environnementaux qu’ils représentent :

  • la dépendance aux produits pétroliers et la fluctuation des prix pèsent sur les budgets des entreprises et des ménages, et sur la balance commerciale ;
  • l’allongement des distances favorisé par les écarts de prix du foncier pénalisent les ménages les plus modestes dépendants de l’automobile ;
  • le bruit des transports, les risques routiers, la pollution atmosphérique sont des enjeux de santé publique sur lesquels il faut agir ;
  • le secteur des transports et de la mobilité représente 34 % des émissions de gaz à effet de serre en Bretagne.

Les collectivités doivent agir sur l’organisation de leur territoire pour donner plus de place aux modes alternatifs à la voiture individuelle, agir en faveur de services de mobilité innovants, et viser l’atteinte des objectifs du Facteur 4.
Les entreprises, par l’importance des déplacements domicile-travail (27 %), peuvent agir pour provoquer un effet levier important et optimiser les déplacements professionnels par l’usage de modes alternatifs, l’utilisation d’outils de substitution à la mobilité ou l’optimisation de leur flotte automobile.
Pour le secteur des marchandises, sur de longues distances comme pour la logistique urbaine, les leviers d’action peuvent porter sur les véhicules comme sur l’organisation des flux ou les comportements.